LibreOffice 3.5 : interview de deux développeurs

Pour éclairer encore un peu plus le cheminement de LibreOffice depuis la séparation d'avec OpenOffice, l'évolution du code et des fonctionnalités, j'ai trouvé les deux interviews suivantes particulièrement intéressantes:

« On a hérité d'un code vieux de plus de 15 ans. Les foncitonnalités n'étaient pas implémentées et les bugs n'étaient pas réglés par crainte de créer d'autres problèmes. Tout ceci, avec le temps, était à l'origine d'un grand retard technique. » dit Caolán McNamara développeur senior chez RedHat. « On avait deux options : une stratégie conservatrice qui contenterait immédiatement tous les utilisateurs en laissant le code grosso-modo inchangé, et la voie que nous avons choisie de rénovation du code et de l'ajout important de fonctionnalités. Cela a créé quelques problèmes de stabilité dans le court terme mais a rapidement conduit à une suite nouvelle et singulièrement améliorée : LibreOffice 3.5, la suite bureautique libre et gratuite, la meilleure qui ait jamais existé ».

« En seize mois, nous avons réalisé des résultats incroyables, commente Michael Meeks, ingénieur chez SUSE, avec presque 300 nouveaux développeurs sur ce projet, attirés par la licence copyleft, l'absence de contraintes copyright et un environnement accueillant. En plus des nouvelles fonctionnalités nous avons tratuit des dizaines de milliers de commentaires en allemand, supprimé des milliers de méthodes non utilisées et obsolètes (parfois des bibliothèques entières) et développé une suite de tests automatisés. Bien qu'il nous reste encore un long chemin, les utilisateurs, qui nous avaient parfois reproché la stabilité de la suite parce qu'ils n'étaient pas conscients de de l'importante dette que nous avions, peuvent bénéficier maintenant d'un LibreOffice particulièrement plus propre, optimisé et plus riche en fonctionnalités : la version 3.5. »
blog comments powered by Disqus