LibreOffice 4.1 : 64 bit mac !

LibreOffice 64 bit pour Mac en Français

La prochaine version de LibreOffice (notée 4.1) est déjà disponible en alpha pour des premiers tests. Et, ô surprise, on peut la compiler en 64 bit au même titre que la version Linux. Parmi les nouveautés, citons Gatekeeper qui permet d’installer la suite sur Mountain Lion sans jouer du menu contextuel. De nombreuses parties encore en Java ont été réécrites en Python, et on verra peut-être une fonction pas mal du tout qui devait être présente dans la 4.0 et qui attendra la 4.1 : le plein écran aux standards actuels du Mac. ( Edit : cette nouvelle fonctionnalité semble avoir disparu de la page consacrée à LibreOffice 4.1).
Cette version que l’on verra fin juin, en contre-partie des ses avancées, abandonnera définitivement le support des Macs PowerPC et des SDK 10.4 et 10.5.
Le point des nouveautés est fait ici,

Bien sûr, sur MacLocal, nous n’avons pas résisté longtemps et nous avons compilé une version super-optimisée (Mountain Lion, Clang, 64 bit) que vous pouvez télécharger ici. Cette version est allégée (sans Mozilla et sans l’aide) et en français mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’une version alpha destinée à des tests seulement. Vous devrez avoir Keka ou tout autre logiciel ouvrant les fichiers compressés au format 7zip pour ouvrir l’archive.

Des préversions peuvent être aussi téléchargées sur la page des nighty builds de LibreOffice sur la branche Master.

Comments

Pixelmator 2.2

Ceux que le changement de politique d’Adobe ennuie, ceux qui ne veulent pas mettre une licence Adobe sur tous les postes de leurs cabinets, ceux qui ne veulent pas upgrader leurs Macs pour faire tourner la dernière version des suites d’Adobe (il est difficile de s’abonner pour des versions anciennes) peuvent toujours se tourner vers Pixelmator. La dernière version 2.2 est une upgrade dite « majeure » par les développeurs.
Avec Pixelmator, vous possédez votre logiciel, vous ne supportez pas le coefficient de la « localisation » qui fait que Photoshop en français en France coûte presque le double que Photoshop en français au Canada, et vous pouvez toujours ouvrir les fichiers que vous avez créé. (Si vous n’êtes plus abonné au Cloud d’Adobe, vos fichiers sont perdus ( Edit : Adobe réfléchit à une méthode d’ouverture peut-être en lecture seule si l’abonnement prend fin pour accéder à son travail). Ah, et GIMP marche pas mal non plus.

pixelmator vs photoshop adobe cloud

La page dédiée aux tutoriaux a été mise à jour et est particulièrement bien faite.

Comments

LibreOffice 4.0

libreoffice 4

Après quelques semaines d’inactivité (agenda professionnel hyper-chargé, mais alors là, hyper&hellipWinking MacLocal va repartir un peu de l’avant. Et pour commencer, avec LibreOffice. Vous l’avez compris, nous soutenons cette suite bureautique, nous lui apportons toute l’aide et la visibilité qu’elle mérite pour progresser et nous donner en retour un équivalent de qualité à la suite chère complexe et propriétaire que nous connaissons tous.
LibreOffice 4 est sorti il y a déjà quelques temps, les premières versions de correction sont déjà proposées et nous en sommes déjà à la version 4.0.2 qui est utilisable au quotidien car suffisamment stable.

La nouvelle unité de numérotation (4.0) ainsi que le nouveau site internet de LibreOffice indiquent bien la volonté de la fondation d’aller de l’avant avec dynamisme et on s’en réjouit.

Les nouveautés sont trop longues pour être énumérées ici, mais cette page en français les présente clairement. Citons par exemple le travail collaboratif avec le standard CMIS (Nuxeo ou Sharepoint), Personas de Firefox qui avec ce thème permet d’unifier LibreOffice avec le reste des fenêtres Mac :

LibreOffice Theme

Comments

LibreOffice 4.0 beta

Retour en ligne de MacLocal après quelques jours d’indisponibilité due au poids (et au succès) des builds optimisées de LibreOffice proposées au téléchargement. Les serveurs gratuits n’ont pas apprécié !

Mais ce n’est pas grave, après des tests intensifs (et une semaine de chasse au bug), The Document Foundation propose au téléchargement LibreOffice 4.0 beta 2 que vous pouvez télécharger à cette adresse.
Comments

Excellentes fêtes à tous !

Passez tous d’excellentes fêtes de fin d’année, des vacances studieuses, mais aussi loin d’un ordinateur Winking
Comments

LibreOffice 4.0 alpha 1 en français optimisé Clang, Mountain Lion

Pour fêter la sortie de LibreOffice 4.0 alpha 1, nous vous proposons pour vous faire patienter sur la route de cette nouvelle version 4, une build MacLocal maison optimisée et allégée. Elle a été réalisée à l'aide du nouveau compilateur d'Apple Clang d'Xcode 4.5.2 sur OS X Mountain Lion 10.8 pour 10.8. L'allègement a consisté à ne pas inclure Mozilla, ce qui fait gagner quelques centaines de Mo, ainsi que l'aide. Il ne s'agit donc pas d'une build classique de LibreOffice, mais expérimentale afin d'essayer et de tester la suite quelques trois mois avant sa sortie officielle. Reste qu'ainsi, elle est légère et réactive est n'est pas sujette à des plantages (elle ne quitte pas inopinément pour ceux qui préfèrent).

Avant de télécharger LibreOffice 4 en français pour Mac, pensez que la liste des nouveautés s'allonge.

LibreOffice 4 nouvelles icones

Même si du travail est fait au niveau des icônes (Préférences > Affichage > Tango Testing) visible surtout si on choisit les grandes tailles, on ne peut que déplorer le retard visuel de LibreOffice sur d'autres suites concurrentes. Cela ne rend pas justice à ses qualités et fonctionnalités intrinsèques.

256px-Align_1
La communauté travaille à l'amélioration de l'interface graphique de la suite de manière incrémentielle et non révolutionnaire. Des icônes plus modernes sont à l'état d'ébauche avec le flat icon set par exemple.

LibreOffice 4.0 alpha 1 en français est à télécharger ici ; n’oubliez pas que pour des raisons de gain de place et de bande passante l’archive est au format 7z et nécessitera Keka pour se décompresser.

Comments

Coda à contre emploi

Je me suis amusé à utiliser Coda 2.0 à contre-emploi, avec beaucoup de succès ce week-end. Alors que je mettais à jour mes builds de LibreOffice selon plusieurs méthodes et plusieurs versions (LibreOffice 4.0 alpha, LibreOffice 3.6.4 RC) j’avais de nombreuses fenêtres sur mon bureau : plusieurs terminaux, plusieurs fenêtres du Finder et plusieurs fenêtres d’Xcode afin de modifier les options de compilation que l’on règle dans autogen.sh ou autogen.lastrun dans le cas de LibreOffice. Je me suis dit : pourquoi ne pas utiliser Coda? Et voilà le résultat:

développer autre chose que des sites internet avec Coda

Un environnement propre, mono-fenêtre où tout est regroupé dans les onglets (Finder, terminal, éditeur de texte) pour chaque version de LibreOffice. Il est tout à fait possible aussi de travailler sur serveur distant grâce à SSH afin de déléguer la charge de la compilation (mon MacBook Air a appréciéWinking. Certainement pas là où on l’attend le plus, Coda a été très utile à cette tâche, d’autant plus qu’il m’a permis d’uploader les fichiers finis sur le serveur… Et pourquoi pas ?

Comments

Coda 2.0.5, les aléas du Mac App Store (MàJ)

Diet Coda pour iPad
Depuis quelques jours seulement, Coda 2.0.5 vient de sortir avec une longue liste de corrections. Commence l’attente que devront subir les utilisateurs de Coda qui l'ont acheté sur le MAP et non directement à Panic...
Si l'on part du principe que les développeurs ont envoyé l'application à jour à Apple au moment même où ils l'ont mis sur le site, alors nous pourrons mesurer le temps que prend cette approbation. Si elle pouvait prendre que quelques jours, voire même que quelques heures par le passé, elle peut prendre maintenant jusqu'à un mois ! On a pu trouver de nombreuses excuses à cela : WWDC, sortie de OSX 10.8, etc.
Reste que les attentes sont finalement toujours aussi longues, et que les utilisateurs d'une version bugée (Coda 2.0 l'était) trouvent le temps longs et regrettent leur achat sur le MAP.
Panic a eu l'originalité (et l'intelligence) de proposer une solution unique : pouvoir télécharger sur leur site internet la dernière version en date (version de démonstration). Si le logiciel détecte une version achetée sur le MAP, elle se déverrouille et l'utilisateur peut jouir d'une application à jour sans attendre Apple. Il perdra les quelques fonctionnalités qu'Apple, dans sa grande mansuétude, a réservé au MAP : la synchronisation par iCloud. On s'en remettra.
Les paris sont ouverts : combien de retard aura le Mac App Store sur Panic : une semaine ? Un mois ?
(MàJ) : une petite quinzaine de jours seulement…

coda

Comments

LibreOffice 4.0 (alpha)

LibreOffice 4.0 optimisé en français

La prochaine version de LibreOffice ne sera pas la 3.7 comme on le pensait mais bien la 4.0. Est-ce que ce changement d'unité apportera une rupture plus importante, plus de nouveauté ? En tous cas elle révèle bien la motivation des troupes de développeurs, leur envie d'avancer vite et loin ; mais elle coupera un peu plus la suite des suites sœurs (OpenOffice et NeoOffice).

Les nouveautés sont toujours à voir à cette page qui se remplit peu à peu. Encore une fois, les choix de la Document Foundation en matière d'interface résident en des modifications incrémentielles (par opposition à un changement global et important). Mais le code est repris de fond en comble, ce qui a entraîné un certain nombre de bugs dans les premières versions de LibreOffice, situation bien arrangée depuis.

Vous pouvez télécharger LibreOffice 4.0 en français (n'oubliez pas que c'est encore une préversion, ou même version alpha) compilée sous Lion à l'aide de LLVM GCC. Cette version de la suite est donc optimisée et vous permettra de tester les dernières avancées proposées.
Notez dans l'interface la possibilité de choisir le jeu d'icônes « Tango Testing » qui propose de nouvelles icônes ajoutées au jeu de base.

LibreOffice 3.6.4 optimisé clang
Enfin, voici afin que vous puissiez tester LibreOffice compilé par MacLocal sous OS X 10.8, XCode 4.5.2, CLang et le SDK de 10.6, en sa dernière version de développement branche stable (3.6.4+)
Cette version qui a pris 4 heures exactement sur un MacBook Air Ivy Bridge Core i5 est particulièrement légère puisque dépourvu de tout le code Mozilla (qui ne sert qu’à quelques fonctions de carnet d’adresse).
Elle est à télécharger en français à un peu moins de 100 Mo, à des fins de test seulement. Elle est stable puis qu’il s’agit de la branche correction de bugs (3.6.4+), cependant de tests de performances doivent être réalisés. Elle n’apparaît pas foncièrement plus rapide pour un démarrage froid, un démarrage chaud (en mémoire) ou l’ouverture des lourds fichiers Calc qui permettent de mesurer la vitesse de la suite sur des feuilles de calcul.
Rappelons que sous Linux, Clang fournit aux dires des développeurs des binaires quelque peu plus lents que GCC; sous Mac et avec la dernière version de Clang, LibreOffice ne semble pas plus lent mais le gain de rapidité n’est pas flagrant.

Dans les deux cas, les versions de LibreOffice, pour des raisons de gain de place évidentes, sont proposées dans une archive compressée au format 7z, un des plus efficaces, avec les options les plus agressives : moins de vitesse, plus de compression, archive solide, un seul fichier. Relisez la page consacrée aux logiciels de compression sous mac si vous voulez plus de précision. Vous pouvez décompresser l'archive à l'aide de Keka, Unarchiver par exemple.
Comments

LibreOffice Calc : musique et travail collaboratif

Ça m’avait échappé, mais un travail est fait pour LibreOffice Calc : le travail collaboratif. Ce n’est pour l’instant qu’un prototype et il ne faut pas attendre pour bientôt cette fonctionnalité que ce soit dans LibreOffice stable ou même développement. Mais c’est un début, le signe d’une réflexion et d’une orientation qui peut donner l’envie à des développeurs de s’y coller. Cette fonctionnalité manquante et importante de la suite a été initiée à l’occasion du Google Summer of code 2012 et a pris la forme de l’intégration de Telepathy dans le coeur de Libreoffice.


Et enfin pour ce détendre un peu en ce dimanche 11 novembre, voici LibreOffice Calc utilisée pour piloter un synthétiseur : voyez, on peut se passer de GarageBand !

Comments