Installez enfin Coolbook sur Mac OS 10.7 Lion (Core 2 duo)

L’été, la chaleur et Coolbook qui part en vacances : c’est dur de travailler.
Pour ceux qui l’ignorent, Coolbook est un logiciel qui permet de diminuer le voltage du processeur et de choisir les fréquences processeurs correspondant à chaque voltage. Cela permet d’économiser de l’énergie et d’avoir une meilleure autonomie. On peut choisir de diminuer les performances afin d’avoir une autonomie max, ou de garder les mêmes performances sur secteur en diminuant le voltage (et la température).

Mon MacBook perd en autonomie ; les cuisses sont chaudes. Je ne peux pas regarder plus de deux vidéos sur YouTube sans avoir les ventilateurs à fond…
Entre Lion qui sollicite bien plus le processeur et CoolBook qui n’est plus compatible Lion (le développeur proposera bientôt une mise à jour payante, mais elle tarde à sortir car il bute sur quelque problème), l’expérience utilisateur des vieux Mac core 2 duo portables en prend un coup. Jusqu’à précipiter la mort des batteries déjà pas jeunes.
Heureusement, RoaringApps propose une méthode pour installer Coolbook quand même. Vous pouvez la voir ici, mais en voici le déroulement en français et en vidéo.



Vous aurez besoin de :
  • D’installer Coolbook ;
  • Supprimer les fichiers suivants (et en faire une sauvegarde) AppleIntelCPUPowerManagementClient.kext et AppleIntelCPUPowerManagement.kext dans /System/Library/Extensions ;
  • Installer Kext Helper ( vous pouvez le télécharger ici ) ;
  • Ajouter Sleepenabler au système avec Kext Helper ( vous pouvez le télécharger ici ) ;
  • Redémarrer

Cette version de Sleepenabler fonctionne avec Mac OS X 10.7.1. L’ancienne causait des Kernel Panic. Attention avant de faire la mise à jour en 10.7.2 de vérifier que Sleepenabler fonctionne bien avec la nouvelle version du système. Il vaudrait mieux en tous cas réinstaller les deux fichiers d’origine avant de faire la mise à jour. Peut être qu’une version de Coolbook fonctionnera sur Lion de manière officielle à cette date.
blog comments powered by Disqus