LibreOffice 3.5 : historique et perspectives

Petit historique de la suite

Pour fêter la sortie de LibreOffice 3.5, grand succès de la fondation qui donne un an après sa création cette mise à jour importante, nous vous proposons cet article qui regroupe des informations sur l'histoire de cette suite logicielle bureautique, ses performances et améliorations, ainsi que ses nouvelles fonctionnalités.
Alors que l'histoire de Microsoft Office est une et indivisible, liée à l'entreprise qui l'a crée, le cheminement de LibreOffice suit de nombreux sentiers épars et courbes, mais riches et pluriels à l'image de la communauté qui l'anime.
Pour parler des ancêtres, rien de tel qu'observer un arbre généalogique, alors le voici :
Historique LibreOffice
Tout a commencé avec StarOffice de StarDivision en 1984, bien avant Sun. Cette suite a dû combattre un ennemi tout puissant : Microsoft Office, et bien que sa richesse et ses fonctionnalités en faisaient un challenger de choix, la lutte a été ardue contre cet adversaire redoutable dont les armes n'étaient pas égales (et les coups parfois bas).
En 1999 Sun Microsystems achète le code et les droits de la suite. Arrêtons nous un peu sur le StarOffice de Sun, qui est le parent direct de LibreOffice.
Staroffice_logo
Pour concurrencer Microsoft, la suite est offerte à tout le monde à partir de la version 5.2. Puis, moins de deux ans plus tard, Sun décide de fédérer une communauté et passe la plus grande partie du code sous licence LGPL (la rendant libre et gratuite) : c'est la naissance d'OpenOffice.org (OOo) pour les intimes. StarOffice continue sa vie de son côté en présentant un produit plus fini et plus abouti qu'OpenOffice.org sur certains détails, mais la base du code est bien développé par la communauté. StarOffice possède par exemple quelques polices supplémentaires, des modèles et des clip-arts plus nombreux, des dictionnaires plus complets et un support téléphonique : choses qu'OOo ne proposait pas. La fin de StarOffice est arrivée le jour du rachat de Sun par Oracle.

3_StarOffice_9_Deluxe_02

StarOffice disparue, le bébé va bien pourtant et grandit vite. Il est très bientôt papa à son tour et les versions d'OOo se succèdent. La version 1 donne le tant attendue NeoOffice c'est à dire enfin la possibilité de lancer OpenOffice sur Mac de manière native (sans passer par X11). De la version 2 d'OOo naît Lotus Symphonie, une suite bureautique d'IBM très proche possédant quelques traits particuliers ainsi qu'une interface différente avec de novelles fonctionnalités. Il s'agit du dérivé d'OOo le plus original d'alors.

Lotus Symphony

Enfin, la version 3 d'OOo donnera naissance à LibreOffice pour une certain nombre de raisons qu'on n'évoquera pas ici, mais dont on peut dire que le rachat de Sun par Oracle n'a pas été étranger. Alors que OOo commençait à stagner et que les versions suivant la version 3.0 se faisaient attendre, la vie et le nouveau souffle que la communauté a insufflé dans LibreOffice, on produit un effort rapide et de qualité nous donnant un excellent LibreOffice 3.5 un an après alors que la version 3.3 d'OOo est toujours en bêta.

Forks, variantes, dérivés

Les projets communautaires courent le risque de vivre l'expérience d'une vraie tour de Babel. Disputes, dissensions, contradictions mènent les projets à se scinder, les équipes à se séparer. Même si l'éclatement d'OpenOffice.org est plutôt dû à Oracle et à sa gestion de la communauté et du code, il n'empêche qu'un certain nombre de projets sont nés. De certains on peut dire qu'ils apportent une plus grande richesse, d'autres font craindre un éclatement et par là un gaspillage des forces créatives de la communauté.
Citons au passage :
OO4kids : c'est à dire OpenOffice.org pour les enfants ;
OooLight : c'est la version régime de la suite comme son nom l'indique ;
Lotus Symphonie : version commerciale tout pleine de plein de choses ;
NeoOffice : version plus orientée Mac (gratuite mais don preque obligatoire) ;
Oxygen Office, White Label Office, RedOffice...
Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez vous endormir sur le schéma suivant :

Historique Fork OpenOffice

LibreOffice cependant et la fondation réintègrent une partie des améliorations qu'OOo apporte au code quand cela est possible techniquement et légalement : il ne faut pas imaginer tout effort externe perdu. Les vases communiquent, fort heureusement.

Perspectives

LibreOffice est de loin le vivier le plus riche et nombreux des talents de cette communauté post-OOo.
La Document Foundation a été annoncée le 28 septembre 2010. « Aujourd'hui, nous nous retournons sur une année riche et bien remplie, spécialement du point de vue du développement. Le cœur de notre équipe de développement a atteint le nombre de 400 et a réalisé un grand nombre des buts ambitieux que nous nous étions fixés. Nous avons encore une longue route, mais LibreOffice 3.5, qui doit sortir la semaine prochaine, sera la toute première version qui montrera les directions de la fondation non seulement aux geek mais aussi à tous les utilisateurs : une suite bureautique plus rapide et mieux conçue, remplie de nouvelles fonctionnalités. » (italovignoli janvier 2012).
Et voici le point sous forme de schémas. Vous avez été rodés par l'historique d'OOo, maintenant les méga-diagrammes ne vous font pas peur : je le sais.

Perspectives Evolution LibreOffice

Le blog de la fondation de LibreOffice (The Document Foundation) nous livre quelques nouvelles heureuses sur la progression du nombre de développeurs et de l'engouement que suscite cette suite bureautique. TDF a été annoncé le 28 septembre 2010, date à laquelle le nombre de développeurs étaient encore très faible. Les critiques fusaient et il a même été dit que pour un projet de cette importance, il y avait trop peu de développeurs, et que rien de bon ne pourrait être fait tant qu'ils ne seraient pas au nombre d'au moins 25. Les quelques 9 développeurs d'alors étaient bien seuls, mais, en deux jours, 21 autres âmes charitables les ont rejoints... En octobre 2010, ils étaient déjà 86 ! Cette source ne s'est jamais tarie, et fin décembre 2011, les contributeurs de LibreOffice étaient 379.
La barre des 400 va être franchie très bientôt. Ce graphique dit tout :

libreoffice-newcommitters

La plupart des hackers sont des volontaires qui donnent leur temps et leur compétence au projet. On ne peut pas dire qu'ils y contribuent tous les jours, mais ils font tous beaucoup.
Avec en moyenne 80 contributions au code par mois depuis un an, LibreOffice est parmi les plus gros projets OpenSource.
blog comments powered by Disqus