Mac OS X 10.7 : aperçu et performances

overview_callout_osx
Alors le nouveau félin vient de sortir de sa cage… Je l’ai installé immédiatement, curiosité et conscience professionnelle obligent (on ne rit pas). Je me suis immédiatement demandé ce que j’aimais le plus à la sortie d’un nouvel OS de Cupertino : l’installation, la découverte ou la lecture de l’article de John Siracusa, d’Ars Technica. C’est à chaque sortie une magnifique lecture qui apprend de nombreuses choses sur l’OS, sur Apple et le mac en général. C’est l’occasion de se replonger dans les anciens systèmes : on lit Tiger, allez, Panther et on va par curiosité jusqu’à la preview de 10.0…

Une fois l’article de John Siracusa dévoré, il est temps de se familiariser avec le nouvel OS.
Les nouveautés sont nombreuses :
  • l’intégration du multitouch est très intéressante et apporte une vrai commodité ;
  • Mission Control est très pratique et fait bien la jonction entre Exposé, Spaces et Dashboard : cela fait gagner du temps ;
  • le plein écran est très bien pensé et très utile sur les portables à petits écran ou pour les apps puissantes (Aperture, Final Cut) sur les grands écran ;
  • reprise, autosave et version sont une avancée qui éloigne encore plus l’utilisateur du geek (on n’a plus besoin d’intégrer les fichiers et leur enregistrement dans le flux de production) ;

Pour lire toutes les nouveautés, c’est ici.
Les améliorations de Mail et de Safari sont pour ma part indépendantes de l’OS en lui même et concernent seulement les applications livrées avec lui.

Qu’en est-il des performances ?

Avant de commencer, voici un aperçu de quelques gestes de base sur un MacBook Core2Duo pourvu de 3 Go de Ram : vous verrez que le processeur monte très vite, et que l’autonomie est en légère baisse :



Les impressions sont mitigées. Je dois dire que j’ai été un peu déçu. Sur les machines sur lesquelles j’ai installé Lion (un MacBook de 2008, un iMac de 2009, un iMac de 2010), seul l’iMac de 2010 donne une impression de fluidité. Il y a des animations partout, c’est joli, c’est tape à l’oeil, mais cela ne ralentit-il pas la bête ? Surtout sur les machines avec des puces graphiques Intel GMA dont la RAM est partagée entre le processeur et la carte graphique, on a l’impression de se traîner. L’usage CPU est beaucoup plus haut que dans Snow Leopard. Mais il est difficile de faire la part des choses entre les impressions subjectives et le chronomètre.

Technolog a réalisé quelques tests sur un 2.66 GhZ iMac aver 4GB de RAM. En voici les résultats et la vidéo :

Performance Lion vs Snow Leopard



Sur les forums, les réactions sont donc contrastées. De nombreux utilisateurs voient des performances en hausse, tandis qu’un grand nombre su plaint aussi d’un manque de réactivité surtout dans le défilement et le redimensionnement des fenêtres. Les machines à la peine sont surtout les vieux Core2Duo qui ont peu de RAM et le cartes graphiques intégrées au chipset. Il est impératif pour Lion d’avoir au moins 4 Go de RAM car le félin dévorera tout ce qu’il trouve.

En conclusion, c’est peut-être la première mise à jour de Mac OS X qui n’est pas plus rapide sur le même matériel et les Core2Duo ne seront pas ravis. Pourtant, tout fonctionne très bien sur les dernières machines, et les Core i3/5/7 sont très à leur aise.


blog comments powered by Disqus