Handbrake 64 bit en français, et à jour...

Une nouvelle mise à jour d'Handbrake me permet de vous livrer une traduction enfin finalisée. Je vous rappelle que le système de traduction d'Handbrake n'est pas standard, et que pour traduire un certain nombre de chaînes, il faut modifier le code source.
Comme d'habitude, elle est à télécharger ici (build 2859).
Voici les notes de version:

*Résolution d'un bug qui enlevait une seconde de son dans nombre de fichiers ffmpeg ;
*On passe à x264 r1271 ;
*Amélioration de l'implémentation de theora ;
*détection de VLC 32 ou 64 bit ;

EDIT: La version francisée a été mise à jour pour la dernière version d’Handbrake 0.9.4. C’est toujours ici.
À noter qu’il faut une version 64 bit de VLC dans le dossier Applications pour pouvoir décoder les DVD. VLC 32 bit ne fonctionnera pas comme plug-in d’Handbrake 64 bit.
Voir toutes les nouveautés de la version 0.9.4 sur cette page.

Handbrake 64 bit

L'équipe Handbrake nous livre ses idées sur les versions à venir du logiciel, et la lecture en est très intéressante, je cite:

  • AVI: avi est une bête dure à cuire. Elle est obsolète. Elle ne supporte pas les chapitres, sous-titres encapsulés, les taux d'images variables. De plus, le muxer d'Handbrake est la version AVI 1.0 de base qui ne supporte pas les gros fichiers. Le conde n'a pas été maintenu depuis 2005. Le garder dans les bibliothèques tout en rajoutant des fonctionnalités induit des convolutions et des noeuds conditionnels qui rendent le code plus difficile à lire, à écrire et le résultat plus difficile à prédire. Pour ces raisons, c'en est fini d'avi, ça ne reviendra pas : bon débarras.

  • OGG/OGM: est viellot aussi. Il n'a pas été mis à jour depuis de nombreuses années et ne supporte pas les. Il nécessite du code conditionnels pour contourner le manque de foncitionnalités. C'en est fini aussi. Et pour sûr, nous sommes conscients d'HTML 5. Pour l'encapsulation open-source, Handbrake utilise toujours Matroska.


  • XviD: Handbrake n'en a en ce moment que pour les vidéos H.264, c'est à dire MPEG-4 Part 10. Cela rend, heu ... superflu d'inclure deux différents encodeurs pour un vieux codec, MPEG-4 Part 2. En choisissant entre FFmpeg et XviD, nous avons obéi à la nécessité d'inclure libavcodec (FFmpeg) pour d'autres parties du code (...) puisque nous n'utilisons MPEG-4 Part 2 que pour tester et débugger et que nous recommandons seulement H.264 pour les encodages de bonne qualité, l'avantage de Xvid en qualité est inutile tandis que l'avantage de FFmpeg en vitesse nous importe beaucoup.

blog comments powered by Disqus