LibreOffice optimisé et allégé : une suite bureautique puissante

logo
OpenOffice (et LibreOffice) sont de grosses suites bureautiques concurrentes de MS Office et qui datent de quelques années. Elles ne sont pas toujours rapides au lancement, prennent beaucoup de place et paraissent souvent lourdes. Mais c’est en passe de changer.

Si l’on retrace l’histoire d’OpenOffice.org et puis de LibreOffice pour Mac, on voit une suite d’amélioration des performances et de l’apparence de la suite (sans parler des fonctionnalités).
D’abord, il fallait impérativement X11 pour lancer OOo, ce qui était encombrant et peu pratique, même si ça permettait d’avoir une suite bureautique complète et gratuite pour Mac.
Ensuite, dans un effort d’intégration, NeoOffice a patché en Java le code afin d’avoir une suite qui paraisse native, et qui se comportait comme telle. On n’avait alors plus besoin de X11, les boîtes de dialogues étaient natives, etc. NeoOffice a rajouté des fonctionnalités propres au Mac, et leur suite était bien pratique : elle a permis de patienter les longs mois / années qu’il a fallu pour avoir la fameuses suite OOo aqua. Mais NeoOffice ne brillait pas par ses performances, le code java n’était pas ultra-rapide, et les macs d’alors étant bien sûr moins puissants que ceux d’aujourd’hui, on avait l’impression de parfois se traîner. NeoOffice existe toujours, son code s’améliore ainsi que ses performances. Il est déjà compatible Lion, présente des fonctionnalités uniques comme NeoOffice Mobile (les fichiers sont disponibles partout en contrepartie d’un abonnement).
Le NeoWiki propose une comparaison des performances des suites bureautiques majeures pour Mac où l’on voit que MS Office fait bien son retard et que NeoOffice n’est pas à la peine.

Performance LibreOffice OpenOffice MSOffice

Performance LibreOffice OpenOffice MSOffice

Ensuite, OOo « aqua » est apparu, c’est à dire dont l’interface correspondait aux canons de Mac OS X, et les ponts dans le code n’étaient plus faits en Java mais à l’aide de Carbon. Dès lors, la version Mac de OOo était disponible sur la page de téléchargement d’ OpenOffice.org comme les autres versions du logiciel.

La communauté des développeurs a travaillé sur l’amélioration des performances de la suite, travail qui s’est accéléré depuis que LibreOffice est sorti de l’escarcelle d’Oracle et que la communauté a les coudées franches. Voici à ce propos un petit extrait de l’interview d’un développeur Mac que nous avions traduite :

(Le nettoyage du code permet de ne plus)avoir un deuxième set d’icônes avec chaque thème. Cela réduit la taille de l’install. Et puisque la plupart du code chargeait les références de ces deux sets et déterminait celui qu’il fallait afficher plus tard, mes changements réduisent l’empreinte mémoire et les cycles processeur utilisés par le logiciel. Il en résulte un système plus rapide et plus réactif.Plus tard, j’aimerais passer des API Carbon aux API Cocoa. Cela nous permettrait de passer de Mac OS X 10.4 à 10.5 et nous autoriserait à faire des builds 64 bit. J’ai remarqué que nous avons un début de port vers cocoa dans la base du code. Ainsi, le problème sera de déterminer comment modifier la procédure de compilation pour qu’elle réfère aux sources cocoa, et ensuite d’ajouter les fonctionnalités manquantes.


Ainsi, les API Carbon qui ont permis il y a quelques années d’avoir OOo Aqua gênent aujourd’hui pour avoir LibreOffice 64 bit pour Mac, alors qu’il existe déjà pour Linux. La communauté travaille donc à les remplacer petit à petit par Cocoa.

Performance LibreOffice OpenOffice MSOffice

D’ores et déjà, il existe des builds optimisées de LibreOffice, compilées avec GCC 4.0.1 pour SnowLeopard en 10.6.0 ou même 10.6.7.
On perd en compatibilité mais on gagne en taille et en vitesse puisque la version officielle de LibreOffice pèse la bagatelle de 512 Mo et que la version optimisée ne fait que 433 Mo. Sachez que ce n’est qu’une version de développement pour l’instant que vous pouvez obtenir ici.

blog comments powered by Disqus